Now you can Subscribe using RSS

Submit your Email
Affichage des articles dont le libellé est À lire / À voir. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est À lire / À voir. Afficher tous les articles

6 mars 2017

Ces 10 séries dont je ne me lasse pas

Evangeline
serie true blood

Ceux qui me connaissent le savent, je suis une grande adepte de séries télévisées. Pour moi, il existe deux types de séries : les séries "sérieuses" de type Game of Thrones, House of Cards, Black Mirror, Viking et compagnie que je regarde avec Monsieur et les séries un peu plus légères (certains diraient "girly") que je regarde quand j'ai le moral dans les chaussettes, que j'ai besoin de me vider la tête ou que je fais une tâche qui ne nécessite pas une grande concentration comme du repassage (pour le glamour, on repassera... 😂).
Les noms de ces séries là, j'avoue que je les plaçais rarement dans mes conversations avec des séries addicts car je n'assumais pas toujours leur côté "gnan-gnan". Aujourd'hui, j'ai toutefois envie de sortir du placard et de tout vous dire. Sans plus attendre, je vous parle de mes séries "de filles" préférées, garanties sans prises de tête.

1.Once Upon a Time ou les contes revisités

série once upon a time
Once Upon a Time, revisite brillamment les contes qui ont bercé notre enfance. Blanche-Neige, Cendrillon, la Belle et la Bête, Peter Pan, Ariel et bien d'autres encore : de nombreux héros sont mis à l'honneur au fil des saisons. Les scénaristes ont fait un excellent travail pour lier les histoires entre elles et les remettre au goût du jour. Il y a certes des moments mièvres à base de "Je crois en toi, tu es plus forte que ce que tu crois", "Tu es l'élue", "bla bla bla", mais l'univers est vraiment chouette et j'aime la place donnée à la magie et le fait que les héros ne soient pas aussi lisses que l'on pourrait le croire. Et pour ne rien gâcher, le casting est vraiment bien choisi. Mention spéciale à l'acteur qui joue le rôle du capitaine Crochet, Colin O'Donoghue, à savoir mon chouchou (je vous en parlais d'ailleurs dans mon article sur la liste de Ross) et à la Méchante Reine et son dressing de fifou.

2. Jane the Virgin, le miracle de l'immaculée conception

serie jane the virgin
Jane the Virgin, c'est un peu ma série favorite du moment. Il y est question d'une jeune femme vierge qui se fait accidentellement inséminer (oups) alors qu'elle se rendait oklm à un examen gynécologique de routine. La série s'inspire clairement des codes des télénovelas et alterne entre histoires d'amour torturées et retournements de situation complètement improbables. Ce qui est génial, à part les acteurs drôles et souvent touchants, c'est la voix off et ses commentaires très moqueurs qui accompagnent chaque épisode. C'est quelque chose que je déteste en temps normal, mais là, ça passe tout seul !

3. Riverdale, la série pour ado un peu glauque

série riverdale

Riverdale (dispo sur Netflix), c'est ma dernière découverte en date et aussi un gros coup de cœur. L'histoire : Sam, un élève du lycée de la paisible ville de Riverdale est mort tragiquement durant l'été. Sa mort soulève de nombreuses interrogations parmi les élèves et leurs parents et la recherche du meurtrier va mettre au jour les secrets pas très glamour des habitants qui respirent pourtant la perfection.

Cette série plaira surtout à celles et ceux qui ont adoré Gossip Girl, Pretty Little Liars, Veronica Mars ou encore des films comme Mean Girls. On y trouve en effet tous les clichés liés aux lycées américains, des stars de l'équipe de football aux pom-pom girls parfaites et lookées comme jamais, en passant par les ados un peu en marge chelous mais avec un bon fond et les rivalités amoureuses.

Ce que j'aime par dessus tout c'est l'ambiance glauque et faussement légère de la série. Elle aborde notamment dès les premiers épisodes les thématiques du slut shaming et du sexisme. J'ai hâte de voir la suite et d'en apprendre un peu plus sur les personnages.

4. The Vampire diaries

serie the vampire diaries

The Vampires Diaries raconte l'histoire d'Elena, une lycéenne orpheline qui fait la connaissance des frères Salvatore, des mecs un peu chelous et super (pas) mystérieux qui s'avèrent être des vampires. À partir du moment où elle découvre cela, sa vie change du tout au tout et devient quelque peu rocambolesque. Elle se retrouve embarquée dans des aventures surnaturelles et finit bien entendu par tomber sous le charme de l'un des frères. J'ai bien accroché à la série parce que :
  • Je suis mordue (notez le jeu de mots pourri) de Ian Somerhalder depuis que je l'ai aperçu dans le téléfilm Young America (c'est super vieux) puis dans Lost ;
  • J'aime bien les histoires de vampires depuis que j'ai découvert Buffy quand j'étais petite ;
  • J'aime bien la relation amour/haine des deux frères vampires, Damon et Stephan ;
  • Comme toute série adolescente qui se respecte, le casting est constitué d'acteurs plutôt mignons, disons-le franchement (coucou Klaus et Enzo 😏);
  • Il y a aussi des loups-garou et des sorcières, donc tout pour me plaire.

5. Glee, pour les fans de chorales

serie glee
La série raconte l'histoire de lycéens faisant partie d'une chorale et qui, a priori, n'ont rien en commun. Pom-pom girl désabusées, star de l'équipe de football, loser, intellos : tout ce petit monde s'emploie à redonner sa gloire d'antan à la chorale sous la houlette d'un professeur plein de bonne volonté. Ce qui fait le charme de la série c'est le fait qu'elle :
  • Soit bourrée d'humour (beaucoup de personnages sont un peu caricaturés) et de références ;
  • Prêche le respect et l'acceptation des autres. Elle aborde des thèmes aussi variés que le handicap, le racisme ou encore l'homosexualité ;
  • Donne à entendre pas mal de reprises et mash-up vraiment sublimes.
Je dois aussi avouer que j'adore cette série car j'ai un grand faible pour les chorales (j'en ai fait pendant plusieurs années). L'une de mes reprises préférées ci-dessous :

6. Pretty Little Liars, ou l'histoire de lycéennes qui ne vont jamais à l'école

On suit l'histoire de 4 lycéennes, Aria, Hanna, Emily et Spencer. L'une de leur meilleure amie, Allison, est morte récemment et petit problème, elles commencent toutes à recevoir des messages anonymes. Cette personne semble un peu trop en savoir sur les circonstances de la mort d'Allison et veut faire de leur vie un enfer en menaçant de dévoiler leurs petits secrets.
Au fil des épisodes, elles tentent de mener leur enquête et de démêler le vrai du faux concernant la disparition de leur amie...

Je pense que de toutes mes séries guilty pleasure, celle-là est peut-être la plus inconstante et improbable au niveau scénaristique mais rien à faire, j'ai très envie de connaître la fin et me suis attachée aux personnages. Je ferai l'impasse sur certains détails comme le fait que :
  • Ce sont des lycéennes mais qu'elles passent peu de temps sur les bancs de l'école ;
  • Elles sont toujours lookées comme si elles sortaient d'un défilé de la Fashion Week ;
  • Les parents sont complètements à côté de la plaque alors que leurs gamines manquent de se faire tuer tous les 2 à 3 épisodes;
  • Elles ont des copains un peu trop "parfaits", mais bon c'est une série pour ados (et jeunes adultes), alors ont ferme les yeux.

7. True Blood, les vampires version kitsch


Oh tiens, encore une histoire de vampires (je vous avais dit que j'aimais bien ça ?) ! La série True Blood prend place dan un monde où les vampires vivent parmi les humains et se nourrisent grâce à du sang synthétique. Nous suivons l'histoire de Sookie Stackhouse, une serveuse ingénue mais surtout télépathe vivant dans un trou perdu au fin fond des Etats-Unis. Un jour elle rencontre Bill, un vampire (un peu chelou) dont elle tombe très vite amoureuse. Bien entendu, sa vie change très rapidement et elle se retrouve embarquée dans un tas d'histoires complètement folles.
J'aime True Blood pour plusieurs raisons. Sous ses apprences très kitcsh, elle aborde des thèmes très sérieux comme le fanatisme religieux, le racisme, l'homophobie ou encore le fait que certains endroits du monde sont peuplés de personnes complètement arriérées qui ne sont jamais sorties de leur ville d'origine et se complaisent dans une ignorance crasse et dangereuse. La série nous fait découvrir les Etats-Unis sous un jour pas très glorieux. On notera aussi l'humour sans filtre et de certains personnages, comme Lafayette, le cuisinier du restaurant où travaille Sookie qui est sans doute mon personnage favori.

8. Switched at birth, ou quand la sage-femme t'a donné à la mauvaise famille

Je ne sais même plus comment j'avais découvert cette série mais je me souviens accroché dès les premiers épisodes. Elle racontre l'histoire de deux jeunes adolescentes, qui apprennent qu'elles ont été échangées à la naissance. Elles et leur famille tentent alors de nouer des liens et d'essayer de réparer les dommages qu'à créé cette erreur, non sans quelques difficultés.
Petite particularité de la série, l'une des deux filles est sourde et la langue des signes à une part très importante à l'écran. J'ai pour ma part appris beaucoup de choses sur les personnes sourdes et malentendantes et j'ai énormément apprécié cela.

9. Gossip Girl, ou l'histoire de gosses de riches névrosés

Est-ce bien nécessaire de présenter Gossip Girl ? Cette série qui suit les frasques d'un groupe de jeunes gosses de riches new-yorkais qui ne savent plus quoi inventer pour occuper leur temps et dépenser leur argent (ou plutôt celui de leurs parents) ? Non, je ne pense pas. Cette série est terminée mais je dois dire que je ne me lasse pas de la regarder encore et encore. Cela essentiellement pour les personnages de Blair (aka l'archétype de la reine des abeilles au lycée), Serena et ses looks de dingues et Chuck Bass, le mec ultra odieux qu'on adore malgré tout. 
Si vous ne connaissez pas (sérieusement ? -_-"), je vous la recommande chaudement : bons moments garentis. 

10. Grey's Anatomy, ou la série qui te fait pleurer tout le temps


La dernière série un peu "gnan-gnan" que j'aime regarder c'est Grey's Anatomy qui se pose là en matière de série ancrée dans un monde contemporain mais qui excelle dans les retournements de situations complètements fous. On suit le parcours d'un groupe d'internes qui rêvent de devenir de grands chirurgiens. Bien évidemment, outre l'immersion dans l'univers des hopitaux et les giclées de sang inopinées, la série explore les relations amicales, amoureuses et familiales des internes qui sont tout sauf simples. Je suis très attachée aux personnages de cette série que l'on apprend à connaître chacun à leur tour. Je dois aussi admettre que Grey's Anatomy a le don de m'émouvoir avec ses innombrables histoires tragiques. La boîte de mouchoirs n'est jamais très loin ! 

 Voilà, c'est fini ! Et vous, est-ce que vous regardez certaines séries de "fille" ?

(Petit aveu, je pense me mettre à Teen Wolf bientôt, vous regardez ? 😏🙊)

 ******

Si vous aimez l'article n'hésitez pas à le sauvegarder sur Pinterest (bouton en fin d'article)


Rendez-vous sur Hellocoton !

1 mars 2017

Logan, ou quand Wolverine a enfin le film qu'il mérite (SANS SPOILERS)

Evangeline

Hier soir, j'ai eu le plaisir de voir en avant-première Logan, le dernier film de Marvel centré sur le personnage de Wolverine. Ceux qui me connaissent savent que je suis une grande fan du personnage et qu'il me tardait d'aller le voir, d'autant qu'il marque la dernière apparition à l'écran de Hugh Jackman dans le rôle de Wolverine après 17 années de bons et loyaux services.

De quoi parle le film Logan ? 

Le film Logan nous immerge dans un future proche (2029), où les mutants ont presque tous disparus. On y retrouve un Wolverine très mal en point qui en plus d'être légèrement alcoolique sur les bords, se retrouve avec un corps meurtri qui semble avoir perdu sa capacité à guérir. Devenu chauffeur, il vit reclus avec le professeur Xavier (qui avec la vieillesse, a de plus en plus de mal à maîtriser ses pouvoirs) et Caliban, un autre mutant qui joue les infirmières quand Logan n'est pas là.
Le quotidien morose de ces messieurs va être troublé par l'arrivée d'une enfant mutante, Laura, qui a des aptitudes très spéciales...et est accessoirement poursuivie par des super-vilains qui veulent tout sauf son bien.

Pourquoi il faut il faut aller voir Logan ?

Je ne sais pas vous, mais ayant vu les précédents films Wolverine, j'avais un peu peur de la qualité du film. Je peux toutefois dire que je n'ai pas été déçue du tout car il est très différent de ce que j'avais pu imaginer. Dans Logan, l'atmosphère est plus intimiste, plus sombre et incontestablement plus authentique que dans les autres Marvel. Le spectateur n'a pas droit qu'à une succession de scènes de combat où les super héros roulent des mécaniques et passent leur temps à échanger des vannes (coucou Avengers ^^). 
On nous donne à voir un Wolverine meurtri, vulnérable, mais aussi beaucoup plus violent (plus proche des comics en somme). On sent vraiment que Hugh Jackman a tout donné et qu'il a voulu nous offrir un Wolverine tout en nuances et plus humain.

Si le film fonctionne bien, c'est aussi grâce aux acteurs secondaires, à commencer par Daphne Keen Fernández qui joue le rôle de Laura. On ne l'entend presque pas parler dans le film et pourtant, elle arrive à susciter avec brio l'émotion chez les spectateurs, autant par son regard que par sa gestuelle (un peu comme Eleven dans Stranger Things). Il y a une belle alchimie entre elle et Logan, mais aussi avec le professeur X, qui n'est d'ailleurs plus que l'ombre de lui-même.

Le seul gros bémol viendrait du côté des "méchants" qui étaient un peu trop caricaturaux à mon goût et qui auraient mérités d'être un peu mieux travaillés.


Attention aux âmes sensibles...

Autant se le dire franchement, il y a pas mal de violence dans le film Logan et elle n'est pas édulcorée comme dans les autres films Marvel. Attention donc si vous avez tendance à tourner de l’œil dès qu'il y a un peu trop de sang à l'écran ou que la vue d'une tête décapitée vous incommode... Le film est d'ailleurs interdit aux moins de 12 ans en France. À bon entendeur...


Avec Logan, le personnage de Wolverine a enfin eu un film à sa hauteur. C'est un bel hommage qui conclu en beauté son aventure sur grand écran. Un véritable must pour les fans. 

Et vous, irez-vous voir Logan ou pas ?



PS : 
Date de sortie officielle en France : 1er mars 2017. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 janvier 2013

Le monde de Charlie : mon coup de coeur cinéma de début 2013

Evangeline
Aujourd'hui, je ne vais pas faire un article consacré au shopping mais au cinéma car j'ai eu un petit coup de cœur dernièrement.

Samedi soir, je suis allée voir "Le monde de Charlie" avec le bf, en VO sous-titrée.
J'avais vu la bande-annonce au mois de décembre et elle avait vraiment captivé mon attention. Je ne sais pas pourquoi mais cette plongée dans le monde adolescent avec ses bonheurs et ses douleurs m'a donné envie. Peut-être par nostalgie de cette époque qui a été à la fois la plus pourrie et la plus cool de ma vie niveau découvertes, émotions et amitié, et peut-être aussi pour découvrir la sublime Emma Watson dans un univers moins lisse et différent de celui de Harry Potter.

L'histoire du Monde de Charlie 



Ce film est tiré d'un livre du même nom, écrit par Stephen Chbosky. Je ne ne l'ai pas lu et n'ai pas d'élément de comparaison donc mon article est vraiment sans aucune prétention.

L'histoire est vue du point de vue de Charlie, un adolescent mal dans sa peau qui entame sa première année de lycée après avoir été déscolarisé et avoir vécu plusieurs événements assez traumatisants  (phrase ultra-longue, je sais...).
Charlie a un rêve, celui de devenir écrivain et c'est à travers ses écrits et ses yeux, nous le suivons dans sa tentative de s'intégrer parmi ses camarades de lycée, de se faire des amis, d'avoir une vie normale en somme. Son monde de solitude va vite être chamboulé par Sam et Patrick, deux demi-frères un peu fou-fous sur les bords qui vont le prendre sous leurs ailes et l'intégrer à leur groupe d'amis. Le film nous montre comment Charlie tente de se débarrasser de ses démons et va, petit à petit éclore.

Mon avis sur Le Monde de Charlie

Ce film n'a rien à voir avec les films pour ados édulcolorés que l'on regarder parfois. Il ne s'agit pas là de voir un jeune homme considéré comme un "loser" se transformer en star du lycée en clin d'oeil après avoir été relooké et être allé à 2-3 soirées et être sortie avec une fille ultra populaire.

Nous sommes bien loin de cela. "Le Monde de Charlie" est un film plus introspectif, et un peu plus sombre qui aborde l'adolescence dans tout ce qu'elle peut avoir de plus douloureux et de plus beau avec des thèmes comme la découverte de la sexualité, la construction de relations amoureuses, l'homosexualité, la construction de son identité, les traumatismes liés à l'enfance, l'amitié... Je l'ai trouvé plein de sensibilité et très bien fait. Il y a vraiment des passages qui ont fait tremblé mon petit coeur de fille sensible.

Je n'avais pas d'attentes particulières en entrant dans la salle, sauf celle de voir un film sympa. Pour le bf c'est encore pire, je l'avais traîné à l'autre bout de la ville pour aller le voir dans le seul cinéma de la ville qui le diffusait. Pourtant, en sortant, nous étions tous les deux d'accord pour dire que nous avions passé un excellent moment. J'ai particulièrement aimé la bande son, résolument rock et emprunte de nostalgie, les couleurs, et l'énergie des acteurs. Le film est porté par de très bons comédiens et bien sûr en particulier Logan Lerman qui joue bien sûr le rôle de Charlie. Il joue à la perfection cet adolescent à la fois fragile et timide mais tellement attachant. Emma Watson est comme attendu, magnifique, mais mon coup de coeur a été Ezra Miller, que je découvrais pour la première fois. Il est beau beau de chez beau et n'a pas manqué de titiller l'adolescence qui est sommeille encore en moi.

En bref, j'ai vraiment adoré et je vous conseille vivement d'aller le voir. Si vous l'avez déjà vu, n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé :). Au plaisir d'échanger avec vous.

A très bientôt.

E. Rendez-vous sur Hellocoton !

Instagram Photo Gallery

Coprights @ 2016, Blogger Templates Designed By Templateism | Templatelib | Distributed By Blogger Templates